Accueil / Politique / Ayemerou Gningue : «Ousmane Sonko a brisé la vie de couple de certains de ses collègues députés»

Ayemerou Gningue : «Ousmane Sonko a brisé la vie de couple de certains de ses collègues députés»

«En déclarant que l’Assemblée nationale a décidé d’octroyer 10 millions FCfa à chaque député, Ousmane Sonko a brisé la vie de couple de certains de ses collègues, car leurs femmes leur réclamaient cette somme». La révélation est faite par Ayemérou Ngingue, président du groupe parlementaire de la coalition Bby. Il s’exprimait ainsi samedi dernier à Louga en marge de la finale départementale parrainée par le député  Amadou Mbéry Sylla.

Ayemérou Gningue, président du groupe parlementaire de la coalition Benno bokk yakaar (Bby) était samedi dernier à Louga. Le parlementaire, assistant à la finale départementale parrainée par son collègue Amadou Mbéry Sylla, a profité de l’occasion pour se prononcer sur  les sujets brûlants de l’actualité.

D’entrée de jeu, il a traîné dans la boue le député Ousmane Sonko, qui avait déclaré que l’Assemblée nationale  manœuvre pour filer  10 millions FCfa à chaque représentant du peuple.

Visiblement très remonté contre le leader du parti Pastef, qu’il accuse d’avoir brisé la vie de couple de certains de ses collègues, l’hôte de la capitale du Ndiambour  contre-attaque : «Lors de notre dernière séance plénière à l’Assemblée nationale, nous avons mis Ousmane Sonko sur le banc des accusés, simplement pour lui dire qu’il  faut qu’il apprenne à être sérieux. En voulant faire le buzz, il a raconté des contre-vérités. Cette chose-là (les 10 millions FCfa),  ce sont des chimères. Cela  n’a jamais existé. D’ailleurs, ce n’est pas son  premier mensonge. C’est lui (Ousmane Sonko) qui disait que  les députés ne paient pas l’impôt. A ce moment, j’avais  brandi ma feuille d’impôt pour montrer aux gens que moi en tant que député, je payais au titre de l’impôt sur le revenu, 132.000 FCfa par mois. Comment pouvez-vous dire que les députés paient 1000 FCfa d’impôt,  alors que moi, j’ai un bulletin de salaire sur lequel on  me retire cette somme avancée. Pour cette affaire-là aussi (les 10 millions), il a dit que des gens se sont réunis, ce qui est totalement  faux. Il faut qu’il soit sérieux. Nous ne pouvons plus accepter qu’il fasse  des déclarations aussi graves, qui peuvent perturber la vie des gens», confie Ayemérou Ngingue.

Avant de poursuivre : «Je connais des députés qui ont été interpellés par leurs femmes le soir même, pour leur dire : vous avez reçu 10  millions FCfa et vous me l’avez caché. Donc, il est en train de détruire des vies, des espaces de paix. Je pense qu’il en tirera les leçons, pour avoir installé ses collègues députés dans une situation très inconfortable.  Mais  il a été  tancé et interpellé solennellement devant l’Assemblée nationale  et tout le monde a suivi l’événement. Il va falloir qu’il apprenne  que quand nous sommes entre collègues, il faut qu’on se respecte. Vouloir faire le buzz ne nous autorise pas à tout dire».

Regarder aussi

Présidentielle au Mali : la Cour constitutionnelle rejette les recours de l’opposition

Le président sortant du Mali, Ibrahim Boubacar Keïta, et le chef de file de l’opposition, …

Laisser un commentaire