Accueil / International / Belgique : Une fusillade fait trois morts dont deux policières

Belgique : Une fusillade fait trois morts dont deux policières

Deux policières belges et un homme de 22 ans ont été tués lors d’une fusillade dans le centre de Liège, en Belgique. L’assaillant a été abattu par les forces de sécurité. Le parquet fédéral a retenu le caractère terroriste de l’attaque.

Deux policières belges et un passager d’un véhicule ont été tués, mardi 29 mai, au cours d’une fusillade sur une artère fréquentée du centre de Liège. L’assaillant a ensuite été abattu par les forces de sécurité, rapporte le parquet. Deux autres personnes ont également été blessées. Le parquet fédéral a retenu le caractère terroriste de l’attaque.

L’homme a d’abord agressé les deux policières au couteau avant de s’emparer de leurs armes de service pour les abattre, a indiqué le procureur de Liège, Philippe Dulieu, lors d’une conférence de presse.

Un homme de 22 ans, passager d’une voiture en stationnement dans le quartier, a aussi été tué. Après avoir tiré sur la voie publique, l’assaillant s’est réfugié dans un lycée. Une brève prise d’otage a suivi, à l’issue de laquelle « plusieurs » autres policiers ont été blessés. L’assaillant a finalement été abattu par les forces de l’ordre.

« Nos pensées sont avec les victimes de cet acte odieux à Liège », a réagi sur Twitter le ministre belge de l’Intérieur Jan Jambon, ajoutant que les autorités étaient en train d’essayer d’établir « ce qui s’est passé exactement ».

Des médias belges indiquent par ailleurs que l’assaillant, connu pour divers délits, avait été libéré la veille de la prison de Lantin, près de Liège.

La Belgique, frappée par des attentats jihadistes qui ont fait 32 morts le 22 mars 2016, a été depuis le théâtre de plusieurs agressions contre des militaires ou des policiers.

La dernière attaque considérée comme « terroriste » s’est produite le 25 août 2017 : un homme de 30 ans d’origine somalienne a agressé des soldats au couteau, blessant légèrement un d’eux, en criant « Allah Akbar » en plein cœur de Bruxelles. Il a été abattu.

Regarder aussi

Un Chinois arrêté au Kenya pour avoir comparé le président Uhuru Kenyatta à un « singe »

Un homme d’affaires chinois a été arrêté au Kenya après la diffusion sur les réseaux …

Laisser un commentaire