Accueil / Société / De fortes détonations et autres tirs à l’arme lourde entendus à Ziguinchor

De fortes détonations et autres tirs à l’arme lourde entendus à Ziguinchor

Des tirs à l’arme lourde perturbent la quiétude des populations de Ziguinchor. Ces tirs ont commencé en début d’après-midi et se poursuivent. De qui cela émane ? On ne saurait le dire avec exactitude. Retenez, pour l’heure, que l’armée procède à des patrouilles, lit-on sur le site Dakaractu.  

Le Mouvement des Forces Démocratiques de la Casamance (MFDC) dans son site de Propagande accuse, “une attaque d’obus contre ses bases”. “Des tirs d’obus ont attaqué plusieurs bases des combattants  « Attika » du Mouvement des Forces Démocratiques de la Casamance (MFDC)”, écrit le site du Mouvement qui a d’ailleurs publié un communiqué pour nier toute implication dans l’attaque de Niaguis, ayant fait 13 morts et des blessés samedi dans cette partie sud du Sénégal, précisément dans la foret classée de Boffa Bayotte.

Selon toujours le site du maquis, « Six obus sont tombés près de deux de leurs bases sans pour autant faire de victime et de suite toutes les bases au Sud du fleuve de Casamance sont en Etat d’alerte maximum« , a déclaré une de leurs sources.

Cette annonce intervient peu après 48 heures à celle de la mort de treize trafiquants de tronc de bois de teck et de 9 blessés dans la forêt classée de Boffa Bayotte.

Regarder aussi

« Amoul Yakar », le policier sénégalais à qui on ne glisse pas un billet dans le permis

A Dakar, Mouhamadou Diouf fait le désespoir des conducteurs : dans un pays où la « tolérance » …

Laisser un commentaire