Accueil / A la une / Assemblée Nationale: Déclaration du député Cheikh Bamba Dieye devant le ministre de l’Intérieur

Assemblée Nationale: Déclaration du député Cheikh Bamba Dieye devant le ministre de l’Intérieur

Monsieur le président – Mesdames, messieurs les honorables députés  – Messieurs les ministres

Assalamou alleykoum

 

Monsieur le ministre, je reviens sur la gestion calamiteuse de notre sécurité à travers  le fait politicien qu’a été le gaspillage des ressources publiques dans l’opération de renouvellement de la carte d’identité.

L’état civil étant en lambeau, aucune crédibilité ne peut être accordée à la valeur de la carte d’identité puisqu’il est impossible de savoir combien nous sommes et où nous habitons.

J’espère que votre nouveau chantier sera l’état civil sa numérisation et sa gestion nationale sécurisée en coopération avec les municipalités.

Monsieur le ministre, si le gouvernement du Sénégal et le pouvoir ne changent pas radicalement d’attitude et de posture, les conditions pour un dialogue sincère et constructif seront des chimères de plus dans l’océan de promesses jamais tenues.

Si nous voulons être sérieux, nous devrons avoir le courage ensemble monsieur le ministre de nous accorder sur les prérequis qui vont organiser une concertation sincère sur tout notre système électoral.

Une élection ne peut se suffire dans l’énoncé de règles et de vœux pieux. Elle trouve sa crédibilité dans l’équité et l’égalité entre les candidats.

A-t-on besoin de rappeler que le pouvoir à refuser à notre candidat tête de liste de faire campagne.

Est-il encore nécessaire de rappeler que cette tête de liste une fois Élu s’est vu refusé la jouissance de son immunité parlementaire par une coalition politico-judiciaire.

Cette même machine à broyer des opposants ne lui a offert aucune chance de se défendre. Il ne s’est pas gêné  pour fouler aux pieds la constitution et le règlement intérieur de notre Assemblée.

Qu’on ne nous parle pas de justice, de magistrats ou de procureurs parce que  nous savons tous entre politiques, que les déboires de l’honorable député Khalifa Ababacar Sall sont dû exclusivement à sa volonté d’être candidat à la présidentielle de 2019.

Monsieur le ministre prouvez nous que le gouvernement veut dialoguer en arrêtant la cabale et la diabolisation de vos adversaires. En installant un climat décent de respect mutuel et de franche volonté de construire ensemble l’état de droit et la démocratie.

Montrez-nous que vous êtes sincères dans votre volonté de concertation en remettant à  notre endroit toute la procédure biaisée et indiquez qui a été de mise depuis la mission de l’IGE a la ville de Dakar jusqu’à la levée honteuse de l’immunité  parlementaire de Khalifa Ababacar Sall.

Comment pourrons-nous asseoir un dialogue digne de ce nom dans notre pays si nous ne sommes pas égaux.  Comment le pourrons-nous s’il est devenu aussi dangereux de s’opposer au président de la république ?

Monsieur le ministre, dites au président de la république s’il veut que nous accordions une once de crédit à sa volonté de renouer le dialogue avec son opposition de donner des gages en arrêtant sa cabale contre son opposition et libérant aussi son otage politique.

 

 

Je vous remercie de votre aimable attention.

Cheikh Bamba Dieye

Regarder aussi

La France rend 26 œuvres d’art au Bénin

Emmanuel Macron a décidé de restituer « sans tarder » 26 œuvres réclamées par les …

Laisser un commentaire