Accueil / A la une / George Weah à Dakar : Les raisons d’une visite

George Weah à Dakar : Les raisons d’une visite

Le nouveau Président du Libéria, Georges Weah, est reconnaissant. S’il est attendu aujourd’hui à Dakar, c’est qu’il a tenu à remercier son frère Macky pour le conseil qu’il lui a donné et qui, manifestement, l’a aidé à concrétiser ses rêves d’être enfin Président du Libéria.
Manifestement, l’ancien footballeur a été bien inspiré de venir s’enquérir, auprès de Macky, des stratégies idoines pour faire face à ses redoutables adversaires que sont le Vice-Président Joseph Boakai et ses souteneurs qui, du fait d’un recours introduit, avaient retardé même le second tour de la Présidentielle.
Il faut dire que Weah avait aussi le handicape de surfer avec l’ancien équipe du président Taylor en prison pour crimes de guerre, et dont l’épouse était à ses côtés pour battre campagne.
Seul Dieu sait ce que Macky lui a dit. Manifestement, il savait le jeune candidat inexpérimenté et n’a pas manqué de lui donner des conseils décisifs, assez pour susciter la visite d’aujourd’hui.

Weah vient manifestement à Dakar non seulement pour renforcer l’axe Dakar-Monrovia, mais aussi pour bénéficier d’un second conseil lié cette fois-ci à la manière de gouverner ce pays qui a connu deux guerres civiles et qui, comme tout le monde le sait, a une stabilité très fragile.

Et Macky qui aime la restructuration et la transparence, va certainement l’inciter à ce niveau.

Il s’agira de revoir immanquablement les institutions du pays, adopter les réformes nécessaires à un meilleur fonctionnement démocratique, mais aussi à l’éclosion d’une émergence capable d’améliorer le quotidien des Libériens.

Malheureusement, Weah sera mal placé pour parler, comme Macky de la reddition des comptes. Il doit en partie sa réélection au soutien inattendu de la présidente sortante, Erlen Johson Sirleaf, contre son propre parti qui l’a d’ailleurs exclu après les élections.

Le Libéria n’est pas le Sénégal. Weah pourrait regarder du côté de certains de ses opposants qui étaient dans l’ancien régime, mais la manœuvre semble être dangereuse surtout pour la stabilité du pays, car, au Libéria, beaucoup d’anciens chefs de guerre ont investi le champ politique.

Donc, attention à la transparence, telle que comprise par Macky.
Qu’à cela ne tienne, le président sénégalais ne manquera pas aussi de vanter les vertus du Plan Sénégal Emergent (PSE). Cette démarche pourrait bien séduire Weah qui a besoin, dans son pays, d’attirer les investisseurs.

Le pays est à reconstruire après de nombreuses années de guerre, de maladie d’Ebola. Le jeune Président a besoin du soutien de toutes les forces vives de son pays. Il lui faut alors une réconciliation nationale surtout après que Taylor a été, d’une certaine manière, réhabilité par son élection.

Il doit stabiliser, tendre la main à tous avant de bâtir. Il faut qu’il mette en place des règles plus efficaces de contrôle de l’action publique.

Cette dynamique est d’autant plus nécessaire que si le Libéria s’embrase, c’est toute la sous-région qui sera en danger. Il en est ainsi de pays comme la Sierra-Leone et la Guinée Conakry qui ont beaucoup souffert de l’instabilité de leur voisin.

Manifestement, sa visite est un succès diplomatique pour Dakar. Cela pourrait on ne peut plus indisposer Alpha Condé, le voisin immédiat, mais Weah semble tenir à son amitié avec Macky.
Bienvenue, Président.

Assane Samb/Rewmi quotidien

Regarder aussi

Voici la chronique du 31 octobre 2018

Laisser un commentaire