Accueil / A la une / L’ Emir du Qatar à Dakar aujourd’hui : la face cachée d’une visite

L’ Emir du Qatar à Dakar aujourd’hui : la face cachée d’une visite

Cheikh Tamim Ibn Hamad Al Thani, Emir du Qatar, effectue, dès ce jour, une visite au Sénégal. Le ministre qatari des Affaires étrangères, Cheikh Mohamed Ben Abderrahmane Al-Thani, est, quant à lui, arrivé depuis hier à Dakar.

En tournée dans la sous-région, l’Emir du Qatar va faire un saut dans la capitale sénégalaise où il va rencontrer le président Macky Sall. Déjà, le ministre qatari des Affaires étrangères, Cheikh Mohamed Ben Abderrahmane Al-Thani, l’a précédé à Dakar où il a été accueilli à sa descente d’avion par le Ministre des Forces armées, Augustin Tine. Cette visite des autorités qataries marque la fin de la période de désamour entre les deux pays, il y a quelques mois.

Officiellement, la visite de l’Emir du Qatar entre dans le cadre d’une coopération bilatérale et du raffermissement des liens entre nos deux pays. Mais, officieusement, ce séjour à Dakar peut laisser apparaître un autre objectif : l’affaire Karim Wade ? En termes plus clairs, ce déplacement de l’Emir du Qatar peut cacher une autre raison : le retour de Karim Wade à Dakar, eu égard au contexte de cette visite. En effet, il y a quelques mois, Oumar Sarr du Pds affirmait avec force que Karim Wade sera au Sénégal en 2018 pour participer au Congrès du Pds. Me Madické Niang, tout récemment, était parti rendre visite à Karim Wade au Qatar afin, selon certaines indiscrétions, de discuter avec les autorités qataries sur le retour de l’ex ministre d’Etat vers le Sénégal.

Aujourd’hui, c’est l’Emir lui-même et son ministre des Affaires étrangères qui sont à Dakar. Le premier nommé est réputé être un homme teigneux, qui va jusqu’au bout de ses désirs. Au moment où plusieurs chefs d’Etat – comme Alassane Ouattara, Denis Sassou Nguesso ou le Roi Mohammed VI – ont plaidé en vain auprès de Macky Sall la libération de Karim Wade au temps de sa détention, Cheikh Tamim Ibn Hamad Al Thani, qui a succédé à son père en tant qu’émir du Qatar en 2013, l’année où Karim Wade a été incarcéré, avait fait de la libération de Wade fils son cheval de bataille. Dès 2015, l’émir Al Thani a mandaté son procureur général, Ali Ibn Fetais Al Marri, pour négocier avec les autorités sénégalaises une issue honorable au feuilleton judiciaire de l’affaire Karim Wade. L’on parle de «protocole de Doha» que Karim aurait validé avec les deux clauses principales de l’accord informel qui le lient au Sénégal via Cheikh Tamim Ibn Hamad Al Thani : «s’éloigner quelques mois du Sénégal et s’abstenir provisoirement de toute forme d’expression publique». Un Protocole que Karim Wade a respecté, et pour cause. Depuis son ‘’exil forcé’’, Karim Wade ne s’est jamais exprimé publiquement sur la situation du pays.

L’heure est-elle venue pour Macky Sall de respecter sa promesse ? L’Emir du Qatar réussira-t-il à tordre le bras à Macky Sall ? En tout cas, l’on sait que Cheikh Mohamed Ben Abderrahmane Al-Thani est déterminé à faire revenir Karim Wade au pays.

Les deux hommes que seulement douze années séparent, se connaissent bien et s’apprécient. Sa nomination à la tête de l’Association nationale pour l’organisation de la conférence islamique (Anoci), en 2004, avait en effet permis à Karim Wade de développer un épais carnet d’adresses dans les pétromonarchies du Golfe. « Il est lié à d’autres dignitaires de la région, mais l’émir du Qatar a mis tout son poids dans la balance », assurait JA. C’est également lui qui, depuis la sortie de prison de l’ancien ministre, a mis à sa disposition une résidence à Doha.

 

Rewmi

Regarder aussi

Suivez en direct la cérémonie de remise du drapeau à l’équipe nationale de Football

Dakaractu

Laisser un commentaire