Accueil / A la une / Le projet de AFISA, adopté au 2ème Sommet africain du commerce et d’investissement à Ifrane.

Le projet de AFISA, adopté au 2ème Sommet africain du commerce et d’investissement à Ifrane.

La ville d’Ifrane en collaboration avec l’université Al Akhawayn a accueilli la 2ème édition du Sommet africain pour le commerce et l’investissement, du 20 au 22 novembre 2017.

Récemment renommé « Forum d’Ifrane », cet événement a connu cette année plus de 200 participants, entrepreneurs sociaux, investisseurs, producteurs et acheteurs.

Cette manifestation qui a réuni tout le gotha africain a eu comme thème cette année « L’Afrique fait confiance à l’Afrique ».

Les participants au sommet africain pour le commerce et l’investissement se sont engagés à créer officiellement le réseau i-africa.

Dans la déclaration finale du forum, une proposition sur un fonds de soutien aux Start Up Africaines et l’implication des pouvoirs publics et des banques privées dans sa mise en place, initié par AFISA, un des représentants du Sénégal à ce sommet, a été adopté à l’occasion et rebaptisé « Fondation Africaine pour l’Investissement et l’Assistance des Start Up » avec le même acronyme AFISA ( African Foundation for Investment and Start Up Assistance).

Le Président du projet AFISA, Mr Magatte Sylla se réjouit des résultats qui ont émané des travaux effectués durant ce forum de très haut niveau et qui ont ressorti le besoin d’initier ce fonds de soutien aux start ups Africaines et l’implication des pouvoirs publics et des banques privées dans sa mise en place.

Les pays africains devraient copier le modèle marocain qui a su regrouper au sein de son ministère du commerce et de l’investissement, l’économie numérique, qui est le moteur essentiel du e-commerce afin de supprimer les distances et les frontières. Et nous sommes ravis également des résultats qui sont issus des travaux effectués durant ce forum de très haute facture et qui ont ressorti le besoin d’initier un fonds de soutien aux Start Up Africaines et l’implication des pouvoirs publics et des banques privées dans sa mise en place », a-t-il déclaré. Pour simplement dire que l’Afrique doit devrait s’intéresser à l’Afrique en plus de la confiance déjà établie par le royaume du Maroc à travers la thématique de cette année. Cf. déclaration finale du forum

Le sommet de 2017 est intervenu dans un contexte particulier, celui de la réintégration du Maroc à l’Union Africaine, et sa préparation à faire son entrée à la CEDEAO, des démarches qui démontrent la volonté certaine du Maroc de jouer son rôle de dynamiseur du continent.

 

La rédaction

Regarder aussi

Manifestation à Tunis contre la venue de MBS

Les couleurs du Yémen (noir, blanc et rouge) flottent sur la petite troupe de manifestants …

Laisser un commentaire