Accueil / A la une / Le procès de Cheikh Tidiane Gadio n’a pas eu lieu

Le procès de Cheikh Tidiane Gadio n’a pas eu lieu

L’ancien Ministre des Affaires étrangères, poursuivi pour corruption et blanchiment d’argent, a vu son procès renvoyé à une date ultérieure.

Cheikh Tidiane Gadio devait faire face au juge américain, mais son procès a été renvoyé sur la demande de ses avocats afin de rencontrer leur client. Après une introduction de recours, le juge a accédé à la demande. Ainsi, l’ancien ministre devait être accompagné par ses conseils, à l’aller comme au retour, de sa maison de Maryland où il est assigné à résidence, au cabinet de ses avocats à Washington.

La mesure d’interdiction de rencontrer ses avocats a été levée en attendant que soit fixée une nouvelle date pour le procès de l’ancien chef de la diplomatie sénégalaise.

Interpellé aux États-Unis, dont il est résident permanent, celui qui fut le Ministre des Affaires étrangères d’Abdoulaye Wade, de 2000 à 2009, a été inculpé, le 20 novembre, par la justice fédérale dans une sombre affaire de corruption et de blanchiment. Il est soupçonné d’avoir proposé des pots-de-vin afin d’obtenir, au Tchad et en Ouganda, des concessions et marchés au profit du conglomérat chinois CEFC China Energy, une entreprise basée à Shanghaï et travaillant dans le domaine de l’énergie et de la finance. Pour l’heure, rien dans l’acte d’accusation ne démontre un quelconque échange d’argent entre la société chinoise et l’État tchadien. En revanche, les traces de deux virements de 200 000 dollars (165 000 euros) à son profit valent à Cheikh Tidiane Gadio la menace d’un procès pour violation du Foreign Corrupt Practices Act.

Regarder aussi

Les Etats unis dénoncent les « comportements prédateurs » de Moscou et Pékin en Afrique

Les Etats-Unis veulent contrer les « comportements prédateurs » de Pékin et Moscou en Afrique, …

Laisser un commentaire