Accueil / A la une / Procès Imam Ndao : L’ONG Jamra pour un respect scrupuleux des droits de la défense

Procès Imam Ndao : L’ONG Jamra pour un respect scrupuleux des droits de la défense

QUE LES AVOCATS DE IMAM NDAO aient soulevé des exceptions de nullités ne doit surprendre personne. Depuis hier, le coordonnateur du pool d’avocats, Maître Moussa Sarr, n’a de cesse de se plaindre que le doyen des juges d’instruction n’a daigné leur notifier l’ordonnance de clôture de l’instruction que la semaine dernière. Et pire, c’est dans la même semaine que le dossier a été enrôlé en Chambre Criminelle!

CE QUI EST EN PORTE-A-FAUX avec le Code de procédure pénale, notamment en son article 174, qui stipule que « lorsqu’il y a une ordonnance de clôture, le Parquet doit citer l’ensemble des parties pour qu’ils prennent leurs dispositions pour venir à l’audience ». Ce qui n’a pas été fait, selon un autre avocat de Imam Ndao, Me Assane Dioma Ndiaye, qui vient de révéler que « les avocats n’ont pris connaissance du dossier qu’hier seulement »! S’y ajoute un autre paradoxe: le Tribunal a désigné d’office des avocats pour Imam Ndo, alors que ce dernier avait déjà à sa disposition cinq avocats qui, depuis son arrestation, se chargent de sa défense.

IL EST DONC LOGIQUE qu’il y ait renvoi, les avocats estimant qu’ils doivent, conformément au Code de procédure pénale, être dans les conditions les meilleures pour assurer la défense de leur client. Pour un dossier aussi délicat, il est non seulement légitime et compréhensible que l’opinion, censée vivre dans un État de droit, ait hâte d’être édifiée, mais elle a également besoin d’être rassurée quant aux conditions de tenue d’un procès juste et équitable. Lequel doit, avant tout, être garanti par le respect scrupuleux des droits de la défense!

Rendez-vous est donc pris pour le 14 février (en audience spéciale), incha Allah!

Mame Mactar Gueye

Regarder aussi

La France rend 26 œuvres d’art au Bénin

Emmanuel Macron a décidé de restituer « sans tarder » 26 œuvres réclamées par les …

Laisser un commentaire