Accueil / Sports / Le Real Madrid affronte le Grêmio pour un troisième sacre mondial

Le Real Madrid affronte le Grêmio pour un troisième sacre mondial

Le Real Madrid espère rejoindre le FC Barcelone ce samedi en inscrivant une troisième fois son nom au palmarès de la Coupe du monde des clubs. Mais pour glaner ce troisième trophée, il devra vaincre le Grêmio Porto Alegre (18h), vainqueur de la Copa Libertadores 2017.

Le Grêmio en challenger

Le club brésilien du Grêmio Porto Alegre, premier finaliste de ce Mondial des clubs, a accédé pour la première fois à ce stade de la compétition après sa victoire face aux Mexicains de Pachuca (1-0 a.p.). Un succès difficile, acquis dans la prolongation grâce à un but somptueux d’Everton, soit le strict minimum pour le vainqueur de la Libertadores. Une équipe dont on connait très peu les joueurs, à l’exception de l’ancien de Ligue 1 Lucas Barrios, qui a disputé 31 matches de Championnat avec Montpellier en 2014-15. Pour le reste, les supporters brésiliens compteront surtout sur la star de l’équipe, Luan (1 sélection avec le Brésil). Le milieu offensif de 24 ans bénéficiera d’une grande audience, notamment européenne, pour exprimer des qualités qui lui ont valu d’être sacré meilleur joueur de la Libertadores 2017. Un joueur dont on va très rapidement entendre parler, sûrement dès le mercato hivernal.
L’affiche de ce samedi va une nouvelle fois couronner un club européen ou brésilien. Depuis 2000, et le lancement de la compétition, l’Europe et le Brésil se partagent les récompenses : quatre succès pour un club auriverde, et neuf pour le vainqueur de la Ligue des champions de l’UEFA. La présence du Grêmio est aussi un retour notable du Brésil sur le devant de la scène mondiale. Il n’y avait en effet plus eu de club brésilien en finale de la compétition depuis 2012. Une finale remportée à l’époque par le Corinthians face au Chelsea de Rafael Benitez (1-0). Les cylindrées espagnoles, qui dominent l’Europe depuis 2014, ont quant à elles remporté les trois dernières éditions (2 pour le Real Madrid ; 1 pour le FC Barcelone).
Le Real pour l’histoire
En face des Brésiliens, les Espagnols du Real feront logiquement office de favoris, malgré leur énorme manque de réalisme en demi-finale (35 tirs, dont deux poteaux de Benzema) face à Al-Jazira. Et les Madrilènes auront plusieurs objectifs en tête. En cas de succès, la Maison Blanche rejoindrait son grand rival, le FC Barcelone, en tête du palmarès de la compétition avec trois sacres. Et comme le Real a remporté une nouvelle Ligue des champions en 2017, le club a également l’opportunité de conserver son titre mondial acquis l’an dernier. Un doublé qui serait une première dans l’histoire de la compétition, lancée il y a dix-sept ans.

Pour cela, Zinédine Zidane pourra une nouvelle fois compter sur Cristiano Ronaldo, qui a marqué son sixième but dans la compétition en demi-finale mercredi, un record dans l’histoire du Mondial des clubs. Et il pourra aussi compter sur le retour de Gareth Bale, buteur en demi-finale (2-1) face à Al-Jazira juste après son entrée en jeu à la 81e minute. Sergio Ramos et Toni Kroos, qui n’ont pas participé au dernier match, devraient prendre part à la finale. Ce match à enjeu sera un excellent test en vue du Clasico de samedi prochain (13h), face au Barça.

France Football

Regarder aussi

World Cup 2018: Africa suffers worst tournament since 1982

African football has suffered a « big step back » after Senegal’s exit sealed the continent’s worst …

Laisser un commentaire