Accueil / Economie / Un second port en construction à Sendou

Un second port en construction à Sendou

Le Sénégal a concédé plus de 500 hectares à des investisseurs privés à Sendou à 35 km de Dakar pour un coût total de plus 290 milliards de FCFA.

Selon le ministre Oumar Sarr en charge de l’exploitation maritime, le port minéralier et vraquier d’une capacité de 7millions de tonnes dès sa première année d’exploitation va transformer la localité qui vient d’accueillir une nouvelle centrale électrique, en un véritable hub industriel de référence dans la sous-région ouest africaine.

Avec le port autonome de Dakar, seuls quelques navires relativement de petite taille accostent au Sénégal du fait de la profondeur limitée du chenal, a déclaré Aleksander Zalakosta, directeur financier de l’entreprise Sénégal Minergy Port en charge du projet.

Il annonce la construction à terme à Bargny-Sendou d’un port de 18 mètres de tirant d’eau, soit l’un des plus profonds d’Afrique dit-il, à même d’accueillir de plus gros navires de 120 milles tonnes et plus sur la côte sénégalaise.

Le constructeur dit espérer des mutations économiques majeures sur l’import et l’export, et notamment le phosphate pour lequel les entreprises locales restent très peu compétitifs du fait de la petite taille des navires.

Les grands navires pourraient en effet influencer toute la chaîne d’importation jusqu’aux prix des produits plus accessibles pour le consommateur local, a ajouté Monsieur Zalakosta.

Regarder aussi

Macky Sall pour une industrie financière islamique

Le chef de l’Etat a souligné l’importance de bâtir « une véritable industrie financière islamique » à …

Laisser un commentaire