Accueil / Uncategorized / Terrains, passeports diplomatiques : «Les lions ont le droit de poser leurs doléances» selon Matar Ba

Terrains, passeports diplomatiques : «Les lions ont le droit de poser leurs doléances» selon Matar Ba

Après la victoire des lions du Sénégal contre les bafana bafana à Polokwane synonyme de qualification à la coupe du monde Russie 2O18, les protégés d’Aliou Cissé étaient reçus au palais par le chef de l’Etat Macky Sall. Saisissant cette occasion, la bande à Sadio Mané, par la voix du porte-parole Moussa Sow, a demandé des terrains, des passeports diplomatiques et un nouveau bus au Président de la République. Une attitude qui a vite suscité l’indignation de bon nombre de sénégalais sur les réseaux sociaux poussant même certains à demander les raisons qui peuvent amener des joueurs riches comme Crésus à demander des terrains.

Invité à l’émission Grand Jury, ce dimanche, le ministre des Sports, Matar Ba, a pris la défense des protégés d’Aliou Cissé. Il estime que Moussa Sow et Cie, à l’instar de tout Sénégalais ayant la possibilité d’avoir l’oreille du chef de l’État pour un laps de temps, ont le droit de poser leurs doléances.

«Les lions sont des jeunes de 32 ans, 23 ans,  25 ans…, ils ont eu l’occasion de rencontrer le président de la République… Ce sont des Sénégalais, pourquoi les prendre et les considérer comme des Sénégalais à part ? Combien de Sénégalais vont au Palais pour poser leurs doléances ? Le président de la République n’a pas été heurté par cette demande. Il ne faut pas les blâmer. Le président n’a pas répondu», a-t-il déclaré.

Avant de poursuivre : «Les passeports diplomatiques ce n’est pas un luxe. Ils les ont demandés pour faciliter un certain nombre de choses. Des joueurs qui ont des difficultés à décrocher un visa quand ils veulent se regrouper, s’ils ont des passeports diplomatiques c’est pour leur faciliter la tâche. Il faut relativiser et ne pas verser dans cette critique facile»

Regarder aussi

Revue de presse Ahmed Aidara du 10 Juillet 2018

Laisser un commentaire