Accueil / A la une / L’Etat s’oppose à la demande de dépôt de cautionnement du maire de Dakar

L’Etat s’oppose à la demande de dépôt de cautionnement du maire de Dakar

Le maire de Dakar est loin de se tirer d’affaire malgré la demande de dépôt d’une caution formulées par ses conseils. En effet, l’agent judiciaire de l’État et les avocats de celui-ci invitent le Doyen des juges à rejeter cette initiative des avocats du maire de Dakar. D’aprés L’Obs, c’est hier, mercredi 6 décembre, qu’ils ont saisi le magistrat instructeur dans ce sens.

Selon les avocats de l’Etat, la demande de Khalifa Sall ne remplirait pas les conditions fixées par l’article 140 du code de procédure pénale en ce sens que la défense a proposé des biens immobiliers et non le montant en jeu, 1,8 milliard de francs Cfa en l’occurrence. En outre, le code de procédure pénale ne subordonne pas le cautionnement à une autorisation préalable du magistrat instructeur.

L’État soupçonne également une surestimation de la valeur des biens proposés par le camp du maire de Dakar. les avocats signalent que sur les 42 pièces déposées, aucune ne leur a été communiquée pour leur permettre de vérifier la sincérité de leur valeur supposée.

Pour rappel, les avocats de Khalifa Sall ont déposé ce lundi une caution d’une valeur estimée à près de trois (3) milliards de F CFA pour demander la mise en liberté provisoire de leur client et de sept (7) de ces collaborateurs ccusés de détournement de deniers publics. ils sont emprisonnés depuis le 7 mars dernier à  dans l’affaire dite de la Caisse d’avance de la Ville de Dakar.

 

Regarder aussi

La France rend 26 œuvres d’art au Bénin

Emmanuel Macron a décidé de restituer « sans tarder » 26 œuvres réclamées par les …

Laisser un commentaire