Accueil / Politique / L’opposition met en place le «CORECTE» pour dialoguer avec Macky

L’opposition met en place le «CORECTE» pour dialoguer avec Macky

La politique de la chaise vide est désavantageuse et ne mène pas au triomphe.  C’est ce qu’a compris une partie de l’opposition regroupée autour d’une plateforme dénommée Cadre de l’Opposition pour la Régularité, la Clarté et la Transparence des Elections (CORECTE). Fort de plusieurs partis de l’opposition, de mouvements citoyens et de coalitions de partis politiques, le CORECTE veut l’organisation de joutes correctes au Sénégal. Pour y arriver et ne point subir le «diktat» du pouvoir, Modou Diagne Fada et Cie ont décidé de participer aux discussions lancées par le ministre de l’Intérieur, en charge de l’organisation des élections.

Ce pôle de l’opposition favorable au dialogue  a été mis sur pied hier. Et regroupe «Osez l’avenir» de Me Aissata Tall Sall, la coaliton «Manko Yessal Sénégal» de Modou Diagne Fada, l’UCS d’Abdoulaye Baldé, le PUR d’El Hadj Issa Sall, le MPC de Cheikh Tidiane Gadio, le mouvement «And Liguey» de Aida Mbodj, entre autres.

Aissata Tall Sall porte-parole du mouvement déclare :« Nous exigeons la mise en place d’une commission indépendante pour l’audit du fichier électoral, la baisse de la caution à l’élection présidentielle et un verrouillage systématique du mandat du Président de la République, qui doit être limité à deux successifs. Nous sommes opposés à tout système de parrainage et sommes pour la rationalisation des partis politiques. Il faut donc régler le statut du chef de l’opposition, revoir le système Raw Gadu etc.»

Dans cet ordre d’idées, il est  à rappeler que l’ambassadeur Seydou Nourou Bâ, en tant que personnalité neutre, a été désigné pour conduire les travaux du Dialogue politique.

Regarder aussi

En Tunisie, le chef de l’Etat lance la bataille pour l’égalité dans l’héritage

Ils, elles, avaient promis de se dresser à nouveau contre « l’obscurantisme ». Lundi 13 août, à l’heure où la …

Laisser un commentaire