Accueil / A la une / Rapport OFNAC : Aly Ngouille Ndiaye rectifie Seynabou Ndiaye Diakhaté

Rapport OFNAC : Aly Ngouille Ndiaye rectifie Seynabou Ndiaye Diakhaté

Le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique a trouvé une manière singulière de rouer de coups l’Office national de lutte contre la fraude et la corruption (Ofnac). Dont le Rapport épingle la Police et la Gendarmerie, entre autres corps, comme étant des Secteurs «corruptogènes».

Pour ce faire, Aly Ngouille Ndiaye a déclaré, en marge d’une séance d’incinération d’une quantité importante de drogue saisie par ses Services : «si on parle de corps constitués, le niveau de corruption dépasse la Police et la Gendarmerie».

Le premier flic du Sénégal ne s’est pas arrêté là. Parce que même s’il avoue n’avoir pas encore vu ou lu l’étude qui épingle les policiers et les gendarmes, il a estimé qu’il faille être objectif, quand on parle de corruption.

D’autant que, de l’avis de Aly Ngouille Ndiaye, la corruption enjambe les frontières de ces deux corps. Et est présente dans tous les secteurs d’activité.

Aly Ngouille Ndiaye, qui est monté ainsi sur le ring pour catapulter de la sorte dans les cordes Seynabou Ndiaye Diakhaté et son équipe, procédait à l’incinération de drogue constituée de 4538,098 kilogrammes de chanvre indien, 77,3 kg de cocaïne, 83 kg de héroïne et 87,8 kg de haschich.

Par ailleurs, la question qui taraude beaucoup d’esprits c’est où en est l’Ofnac concernant son Rapport 2016. Après celui de 2015, qui avait éclaboussé la Direction générale du Centre des œuvres universitaires de Dakar (Coud), entre autres structures de l’Etat gérées par des dignitaires du régime, membres de l’Alliance pour la République, Parti de Macky Sall.

 

Avec Actusen

Regarder aussi

La France rend 26 œuvres d’art au Bénin

Emmanuel Macron a décidé de restituer « sans tarder » 26 œuvres réclamées par les …

Laisser un commentaire